Archives de catégorie : formation toiture végétalisée

Espace public & Paysage de Juin-Juillet 2017

Biodiversité : pour construire et rénover les villes
Pics de chaleur récurrents, brouillards ‘polluants’, inondations aggravées par l’imperméabilisation des sols… La ville suffoque, à défaut de transpirer par l’intermédiaire du végétal ! Pourquoi introduire la biodiversité dans la ville construite ? Comment ‘vendre’ les bienfaits du végétal aux décisionnaires ?

Qui sont les principaux instigateurs des solutions ‘vertes’ ? Réponses auprès de Brigitte Bonello, fondatrice d’Init Environnement, réunissant des experts autour de la performance énergétique et de  l’écoconstruction.

Lire la suite ESPACE PUBLIC ET PAYSAGE

 

Formation Construire ou Rénover avec la Biodiversité

Depuis longtemps disparu de nos façades, le végétal refait surface sous une nouvelle forme, combinant à la fois intelligence de la nature et technologies d’adaptation aux changements climatiques.

Plébiscité en premier lieu par les écologues, ce sont les architectes et paysagistes qui ont appris à en faire un atout pour le bâtiment devenu désormais vivant, inscrit dans le mouvement des saisons. Plus que son esthétique ce sont les services qu’il nous apporte qui lui redonnent peu à peu une place d’honneur dans le paysage urbain.

Le secteur du bâtiment face aux enjeux climatiques
« L’année 2016 a battu un triste record : celui de l’année la plus chaude de l’histoire moderne », avec une augmentation toujours aussi inquiétante du CO². Les espaces minéralisés créés par les villes remplacent les forêts, les sols vierges et la biodiversité. C’est ainsi l’équivalent d’un département qui disparaît tous les sept ans en France.
Ces bouleversements ont pour conséquence d’augmenter considérablement les problèmes de santé, les pics de chaleur, la pollution, et inondations.
La question de l’équilibre naturel du vivant se pose plus que jamais aujourd’hui. Notre survie n’est pas liée à l’intelligence de l’homme mais à la capacité qu’à la nature à stocker et recycler nos déchets présents dans l’air, le sol, l’eau, les océans. Jusqu’à  quelle limite la nature sera-t’elle capable de stocker le CO² émis par nos activités ?
« L’équilibre est aujourd’hui une question de sagesse et de volonté plus que d’intelligence. Et nous sommes en mesure de démontrer techniquement qu’il existe d’autres alternatives au progrès que la destruction.»
Parmi  ces solutions,  la ré-introduction de la biodiversité apparaît comme un enjeu majeur, autant que l’énergie.

Déroulement de la formation
Faisant intervenir quatre experts de la végétalisation et de l’architecture urbaine, la formation abordera, dans un 1er temps avec Marc Barra (NatureParif), ce qui doit être préservé, voir restauré avant de démarrer un projet de végétalisation.
Puis, ce sera Christian Weiler (Architecte Ingénieur) qui traitera des aspects techniques liés au bioclimatisme, aux apports thermiques et aux différentes structures porteuses du végétal. Ce sont en effet ces structures qui vont donner une nouvelle identité au bâtiment en offrant des possibilités d’espaces supplémentaires et/ou d’amélioration esthétique.
Enfin, il sera question, avec Gary Grant – expert international venu de Londres – du choix des végétaux et de leur combinaison selon les technologies choisies et les aspects climatiques.
En conclusion, Nathalie Baumann – experte et universitaire Suisse – et Philippe Peiger – agro-écologue à Paris – auront à coeur de faire connaître une nouvelle façon de concevoir les toitures végétalisées, combinant les deux technologies « énergie et biodiversité ».

Deux sessions sont organisées, du 6 au 9 juin et du 10 au 13 juillet à Bidart, dans les Pyrénées-Atlantiques. Un workshop aura ensuite lieu en novembre.

Renseignements: init@init-environnement.com

En décembre, formation végétaliser la ville et les bâtiment

L’impact des bâtiments sur les écosystèmes et leur rôle dans l’augmentation des risques environnementaux (pollution, inondations) ont donné lieu récemment à la loi Biodiversité et à des changements importants au niveau des PLU.

Inclure la biodiversité dans les projets de construction, rénovation et urbanisation, devrait peu à peu constituer un enjeu aussi important que l’énergie. Mais au-delà, la réintroduction de la nature en ville peut offrir
des services multiples et innovants.

 

Toit fleuri Photo D.Gedge Dans ce contexte, cette formation a pour objectif de faire connaître les évolutions techniques liées à ces changements, et la façon dont il est possible de les inclure dans ses projets. Elle abordera :

– La Biodiversité à l’échelle des villes et des quartiers: les nouvelles façons de concevoir et gérer l’espace urbain pour un retour à l’équilibre ville/environnement.
– La Biodiversité dans le bâtiment : comment concevoir et adapter les bâtiments neufs et existants pour répondre à nos nouveaux besoins. Comment réaliser une toiture végétalisée favorable à la biodiversité.

– Les toitures biodiversifées solaires, comment réunir la nature et l’énergie sur un toit: connaître toutes les étapes de réalisation d’un tel projet.

Elle réunit trois secteurs professionnels, les métiers du végétal, du bâtiment, et de l’énergie qui vont désormais travailler ensemble autour de ces  thématiques.

 Photo ci-dessous: comment paysager l’écoulement de l’eau

Indiquez-lui le chemin…

toit vegetalise init environnement

Toit  végétalisé photo Init Environnement

 

Photo suivante: Laisser vivre son toit végétalisé afin qu’il se fonde dans le paysage…tout un savoir.

Photo Init Environnement toit végétalisé biodiversité
Photo Init Environnement toit végétalisé biodiversité

Date: du 1 au 3 décembre 2016

Lieu: Biarritz (64)

Coût: 290€ les 3 jours

Contact : Brigitte Bonello

Init Environnement : 06.40.25.56.5

Mail: init@init-environnement.com

Formation biodiversité en ville et dans le bâtiment Biodiversifiées Solaires

Urbanisation galopante, pollution, partout dans le monde l’avenir des villes fait l’objet d’interrogations multiples. Réintroduire la biodiversité pourrait devenir une des solutions les plus efficaces à cette crise.

Dans un contexte où la population urbaine ne cesse d’augmenter, la biodiversité pourrait devenir un levier aussi important que l’énergie pour agir contre les effets des changements climatiques.

 biodiversité toitures végétalisées solaires

La réintroduction de la nature en ville offre non seulement une réponse adaptée aux problèmes de pollution, mais bien utilisée elle offre des services multiples et innovants, notamment dans le bâtiment.
Consciente des bienfaits apportés par la biodiversité, le 16 mars dernier, la ministre de l’Ecologie présentait un projet de loi sur la biodiversité.
Ce projet de loi nous rappelle qu’il est devenu primordial « d’agir avec la nature et « faire de l’urgence d’agir, une chance » pour « donner à notre pays l’élan d’une croissance verte et bleue » favorable aux innovations, et par conséquent à l’activité et l’emploi. Parmi les propositions figurait l’obligation pour les nouveaux centres commerciaux de se couvrir de toitures végétalisées ou d’une production d’énergie.
Ces prises de décision arrivent à point nommé, renforçant le projet visé par ces journées, dont le but est de promouvoir le développement de la biodiversité dans le bâtiment. Elle vient également souligner l’intérêt du projet européen BioSolarRoof (dont Init Environnement a été partenaire durant deux ans), qui propose une technologie nouvelle permettant d’associer sur un toit une végétalisation biodiversifiée et une production d’énergie.

Dates et lieu: Biarritz, du 1 au 3 décembre 2015

Coût : 290€ net participation aux trois journées – 100€ net participation à la 1ere journée seulement.

Renseignements : Brigitte Bonello – init@init-environnement.com

Merci à Ecolomag, Revue Paysage Le Moniteur, ,Secteur Vert, Enerzine, Terre sacrée.org, Permaculture, Terre-net, Dans la Maison de Françoise, Bioville, Agroécologie, Paris-Côte d’Azur magasine, Promojardin, Le Petit Blaisois, Nathalie Baumann, Dusty Gedge…

et tous ceux qui contribuent à promouvoir la biodiversité…

Journées Biodiversité: Formation Toitures végétaliséesBio Solaires.

Urbanisation galopante, pollution,  partout dans le monde l’avenir des villes fait l’objet d’interrogations multiples. Réintroduire la biodiversité pourrait devenir une des solutions les plus efficaces à cette crise.

Toutes nos formations: sur la végétalisation des bâtiments: toitures végétalisées, jardins verticaux…

Alors que le taux de la population vivant en milieu urbain était de 50% en 2005,  en 2014 il atteignait 54% au niveau mondial, un taux qui devrait atteindre 66% en 2050, selon l’ONU.

En Europe,  c’est environ 80% de la population qui vit dans les villes.
Les zones urbaines sont, par conséquent, les lieux où les problèmes environnementaux affectent le plus la vie des citoyens européens. Aujourd’hui les alertes à la pollution sont de plus en plus fréquentes,  dans les grandes villes comme Paris mais aussi, à notre grand étonnement, dans des villes de moyenne et petite importance.

La réintroduction de la nature en ville offre non seulement une réponse adaptée aux problèmes de pollution, mais bien utilisée elle offre des services multiples et Innovants, notamment dans le bâtiment.

Consciente des bénéfices apportés par la biodiversité, le 16 mars dernier, la ministre de l’Ecologie présentait un projet de loi sur la biodiversité.
Ces prises de décision arrivent à point nommé, renforçant le projet visé par la journée du 4 mai, qui est de promouvoir le développement de la biodiversité en milieu urbain et dans le bâtiment. Elle vient également souligner l’intérêt du projet européen BioSolarRoof, dont Init Environnement est partenaire, qui propose une technologie nouvelle permettant d’associer sur un toit une végétalisation biodiversifiée et une production d’énergie. Cette technologie, qui sera présentée le 4 mai, fera l’objet d’une formation les trois jours suivants.

Lausanne une habitude

Journée du 4 mai: la biodiversité à l’échelle de la ville et du bâtiment

Importance et bénéfices de la végétalisation des villes et du retour des écosystèmes
Exemples de projets favorisant la biodiversité : exemples de Lausanne, Zurich et Londres
Présentation du principe d’un toit BioSolaire : énergie, valorisation des écosystèmes
Situation en France : les mesures favorables au développement des toitures végétalisées et réglementation. Le projet de loi Biodiversité. Evolution du marché

 Journées du 5 au 7 : réaliser une toiture végétalisée Bio Solaire 

Qu’est-ce que la biodiversité, comment la réintroduire

Les facteurs physiques et biotiques régissant la répartition de la biodiversité
Écologie et services écosystémiques
Connaître le fonctionnement des pollinisateurs et de la pollinisation

Etude de faisabilité et planification

Les conditions à réunir pour un toit BioSolaire
Préparation du projet avec les différents acteurs : étanchéification, végétaliseur, professionnel photovoltaïque.

Système d’étanchéité et préparation du toit

Les matériaux et outils, Etapes de pose, Drainage, Contrôle étanchéité, Gestion des eaux pluviales.

Choix et Implantation de la végétalisation

Vérification du site, Les différents types de toitures : conventionnelles et écosystèmes optimal (choix d’un écosystème approprié au climat local).
Choix et rôle du substrat : différents types selon valorisation de la biodiversité.
Choix et rôle des plantes : association aux besoins écologiques, aux PV, exposition, valorisation des espèces locales, entretien, besoins en eau.

 Installation des habitats pour insecte et faune locale

Connaissance des espèces, interaction les plantes, implantation des abris, nourriture et protection.

Éléments techniques : gaines irrigation, protections, passages

Gestion de l’eau et systèmes irrigation

Interaction avec les panneaux solaires

Energie solaire et synergie avec les plantes
Répartition du substrat et lestage
Répartition des plantes
Interaction câbles, irrigation
Précautions et entretien
Règlementions, assurances, logistique et sécurité

RENSEIGNEMENTS: contact@init-environnement.com

 

Cultivons nos toits: Journées biodiversité.

IMG_1868Ce sera le thème de nos prochaines rencontres suivies d’une formation en région Centre Val de Loire, puis en région Aquitaine.

Retenez les dates:

Le 4 mai à Blois, dans les locaux du Conseil général, la journée sera consacrée aux échanges et expériences réussies pour favoriser le retour de la biodiversité en milieu urbain. Cette journée est destinée aux professionnels du monde végétal, prescripteurs bâtiment, collectivités.

C’est ensuite à Romorantin, du 5 au 7 mai, que la formation technique sur les toitures végétales dites BioSolaires se poursuivra. Ces journées sont plus particulièrement destinées aux métiers de l’horticulture et du paysage mais aussi du bâtiment.

En Aquitaine, le même programme se déroulera du 18 au 21 mai prochain, à Biarritz.

Programme complet disponible.

Renseignements: init@init-environnement.com

http://www.init-environnement.com

Logo_3D_500_pngwww.biosolarroofs.com

Partners

•	BOKU-UNIVERSITÄT FÜR BODENKULTUR WIENecorysefbinitlifelonglink SGR onsite zh

BioSolarRoof : une nouvelle vision des toitures végétalisées

En réunissant simplement le végétal et les technologies vertes, le projet BioSolarRoof reprend un ensemble de thèmes actuellement au cœur de nos préoccupations : la santé, le bien-être, l’énergie, l’équilibre des écosystèmes, l’utilisation intelligente de l’énergie.

IMG_1133

De façon transversale, on peut dire que son rôle est de favoriser une démarche écologique qui offre un compromis rare entre partisans du Lowtech et du Hightech.

Au départ le projet peut paraître simple : il s’agit de réunir sur les toits, des végétaux et une production d’énergie.IMG_1198

Mais au-delà, le projet BioSolarRoof vient réunir deux professions (végétaliseur et producteur d’énergie), et valorise le retour aux équilibres naturels y compris l’équilibre entre monde moderne, celui des technologies et retour à une vie plus saine, proche de la nature.

Les végétaux choisis dans ce projet sont avant tout des espèces locales, voire sauvages qui, dans une vision de développement durable, participent au développement équilibré de la biodiversité locale. La toiture se présente comme un espace vivant ou le développement d’espèces peut se faire grâce au choix de plantes et à l’aménagement d’espaces pour tout une diversité d’espèces d’invertébrés et  de pollinisateurs.

Init Environnement BioSolarRoofCette nouvelle vision offre une place de choix aux horticulteurs qui vont pouvoir s’exercer à proposer des solutions végétales nouvelles qui répondent à la fois aux attentes de la nature mais aussi aux attentes des clients, à qui ils vont pouvoir offrir des toitures esthétiques, robustes, à faible entretien. C’est une voie nouvelle qui se développe et avec elle on peut supposer que l’intérêt de beaucoup pour le jardinage n’aura qu’un pas à faire pour se retrouver sur les toits.

De leur côté les panneaux photovoltaïques profitent de la présence des végétaux pour augmenter leur rendement grâce à une diminution de la chaleur. Leur pose est réalisée avec de nouveaux systèmes qui ne posent aucune difficulté particulière. Le substrat vient s’ajouter pour lester le tout. Un entretien est nécessaire, les végétaux aux abords des panneaux ne doivent pas trop grandir. C’est pourquoi, le projet BioSolarRoof apporte une méthode d’implantation des végétaux et de mise en place du substrat.

Les considérations en matière l’emploi n’échappent pas au projet dont le but est de proposer une formation sur ces nouvelles toitures. L’objectif est à la fois de sensibiliser les prescripteurs et de former des techniciens pour leur mise en place.

 La réussite de ce projet est avant tout de répondre à un enjeu qui est de trouver un compromis entre ce qui est favorable pour la biodiversité et ce qui est acceptable par le grand public. Mais c’est aussi une façon de faire changer les comportements et les points de vue par la prise de conscience d’un principe difficilement discutable : ce qui est bon pour la nature est bon pour l’homme.

INIT ENVIRONNEMENT BioSolarRoof

 

 

Formation Conseiller Eco-habitat

Le démarrage de la 6eme session de formation de Conseiller Eco-habitat est prévu pour le 14 novembre   2011. Les critères d’inscription, le contenu et les objectifs restent identiques à la dernière promotion.

Rappelons, que le conseil en éco-habitat est une mission globale visant la conception d’un projet de rénovation écologique d’un habitat à laquelle se rajoute une mission de « réalisation de travaux éco-construction ». C’est donc une double compétence indispensable à la qualité, à l’efficacité de la mission mais aussi aux besoins du marché, qui est acquise.

L’objectif visé est l’acquisition d’une spécialisation « maîtrise de l’énergie, étude et mise en œuvre des travaux d’isolation écologique » . L’approche privilégie les solutions écologiques avec l’utilisation de procédés et matériaux préservant l’environnement et la santé des occupants.

Au cours de cette formation, tous les aspects propres à l’habitat écologique sont abordés : enjeux et qualité environnementale, architecture bioclimatique, gestion de l’énergie, rénovation écologique, isolation et matériaux écologiques, chauffage et énergies renouvelables, gestion de l’eau, mise en oeuvre (enduits, maçonnerie, toitures végétalisées, etc).

NOUVEAU: cette année une session spéciale sera aménagée pour la formation des conjointes d’artisan qui souhaitent apporter une spécialisation éco-construction dans leur activité.

Photo Toiture végétalisée