Archives de catégorie : Architecture végétale

Espace public & Paysage de Juin-Juillet 2017

Biodiversité : pour construire et rénover les villes
Pics de chaleur récurrents, brouillards ‘polluants’, inondations aggravées par l’imperméabilisation des sols… La ville suffoque, à défaut de transpirer par l’intermédiaire du végétal ! Pourquoi introduire la biodiversité dans la ville construite ? Comment ‘vendre’ les bienfaits du végétal aux décisionnaires ?

Qui sont les principaux instigateurs des solutions ‘vertes’ ? Réponses auprès de Brigitte Bonello, fondatrice d’Init Environnement, réunissant des experts autour de la performance énergétique et de  l’écoconstruction.

Lire la suite ESPACE PUBLIC ET PAYSAGE

 

Formation formateur Biodiversité Bâtiment

Construire ou rénover avec le végétal

 Pour limiter les effets du réchauffement climatique de nombreuses villes se lancent dans une démarche encadrée de végétalisation des bâtiments. Pour répondre à cette progression, les métiers du bâtiment sont déjà amenés à travailler ensemble sur des projets de végétalisation des bâtiments.
 Objectif : Cette formation vise à former des formateurs intervenants pour un organisme de formation des secteurs du bâtiment ou du paysage, afin de sensibiliser dès à présent aux nouvelles techniques de végétalisation des bâtiments. Elle présente les techniques de bases  les plus utilisées au niveau:  du diagnostic, des toitures, des façades et des transitions au sol.
Condition: avoir fixé , avec son organisme de formation, une date d’intervention auprès du public en formation de ce même organisme.
Dates: du 6 au 9 juin 2017 et du 10 au 13 juillet 2017
Organisation:  Quatre journées sont consacrées aux cours théoriques et deux journées sont ensuite organisées sous forme de Workshop faisant travailler en équipe autour d’un même projet les différents métiers concernés par ce type de projet.
Contenu 
  • Pourquoi et comment relier les bâtiments au milieu naturel : impacts sur l’environnement, sur le dessin d’architecture, sur les fonctions du bâtiment.
  • Comment faire une analyse du site : les environs du bâti, sa biodiversité.
  • Les différentes techniques de végétalisation et leur impact sur le bâtiment et l’environnement (façades végétalisées, jardins suspendus et cultures hors sol, murs végétalisés).
  • L’intégration du végétal dans la conception des formes et des ambiances du projet d’architecture.
  • Les structures porteuses : critères de choix (structures bois, métalliques, câbles), calculs de charge.
  • Aménagement des façades avec des espèces propices à la biodiversité et collectivement acceptables. Les différents types de végétaux et les critères de choix : climatiques, pédologiques, bioclimatiques, propriétés vis à vis de la biodiversité, rusticité, entretien, esthétique, selon les associations et selon les supports et matériaux en place.
  • Les toitures végétalisées biodiversifiées : toitures paysage (système, choix des végétaux et substrats, techniques de mise en œuvre, irrigation).
  • Aménager les continuités écologiques entre espaces bâtis et non bâtis : les espaces de transition au sol, les haies, technique de perméabilisation des sols (aménagement de jardins de pluie), les aménagements pour la faune, mieux connaître les sols (composante clé de la réussite du projet, comment leur redonner vie et les préserver), l’eau (gestion de l’eau pour un entretien minimum).
  • Workshop  exercice de végétalisation en groupe: dessin, étude technique (bioclimatisme, portée, choix des végétaux), coûts.
Coût: pris en charge sous conditions.
Nombre de places limitées.
Renseignements par mail : init@init-environnement.com

Architecture végétale

Ceux pour qui l’écoconstruction est inscrite dans leur quotidien depuis plus d’une dizaine d’année pensent que le développement de la biodiversité est un nouveau défi qui s’impose à nous. Pour reprendre les mots de Jean-Louis Lagardère (Scop Nature Bois), « C’ est l’anticipation et l’adaptation à la réalité  pour cette question qui fait parti des nouveaux défis qui attendent l’humanité si elle veut réduire ses excès passés en comprenant mieux les échanges de la biodiversité. »

La question de transmettre et donner envie d’introduire plus amplement la biodiversité dans le bâtiment m’occupe depuis quelques temps.

Écologues et végétaliseurs proposent des techniques maintenant abouties mais il manque, pour les professionnels, la motivation, très vite supplantée par la question des coûts. C’est pourquoi j’essaie de comprendre comment il est possible avec des techniques simples et peu coûteuses de donner envie de développer le végétal dans l’habitat (je fais un appel à tous ceux qui ont connaissances de techniques reproductibles).

Dans mes recherches, j’ai trouvé peu d’exemples peu couteux. Mais de nombreux exemples de design végétal peuvent être adaptés et susceptibles d’apporter à nos façades des améliorations esthétiques considérables.

Il est plus facile, sans pour autant être aisé, pour découvrir ce qu’est l’architecture végétale,  de se diriger vers une architecture écologique hightech comme à Singapour, témoignage d’une préoccupation montante à la fois moderne et humaine,  pour un développement urbain « soutenable ».

On ne peut que s’étonner de voir combien l’idée d’accueillir le végétal  transforme le geste architectural. C’est d’abord la forme qui se trouve transformée, la verticalité se fait de plus en plus en spirale. C’est ensuite la matière qui interroge, composition de matières chaudes et froides pour la structure où la transparence est inévitable.

Le design végétal vertical transforme l’architecture qui se fait plus douce, parfois « organique », ou bien, mélange de lignes épurées et courbes végétales. Les murs végétalisés parfois trop rigides ou sophistiqués, sont remplacés par les lignes végétales mouvantes des jardins suspendus, des balcons faits de lianes, de jardins brise-vues où chacun peut jouer de son imagination…

Vu de l’intérieur ou de l’extérieur, le plaisir est partagé.