Formation Construire ou Rénover avec la Biodiversité

Depuis longtemps disparu de nos façades, le végétal refait surface sous une nouvelle forme, combinant à la fois intelligence de la nature et technologies d’adaptation aux changements climatiques.

Plébiscité en premier lieu par les écologues, ce sont les architectes et paysagistes qui ont appris à en faire un atout pour le bâtiment devenu désormais vivant, inscrit dans le mouvement des saisons. Plus que son esthétique ce sont les services qu’il nous apporte qui lui redonnent peu à peu une place d’honneur dans le paysage urbain.

Le secteur du bâtiment face aux enjeux climatiques
« L’année 2016 a battu un triste record : celui de l’année la plus chaude de l’histoire moderne », avec une augmentation toujours aussi inquiétante du CO². Les espaces minéralisés créés par les villes remplacent les forêts, les sols vierges et la biodiversité. C’est ainsi l’équivalent d’un département qui disparaît tous les sept ans en France.
Ces bouleversements ont pour conséquence d’augmenter considérablement les problèmes de santé, les pics de chaleur, la pollution, et inondations.
La question de l’équilibre naturel du vivant se pose plus que jamais aujourd’hui. Notre survie n’est pas liée à l’intelligence de l’homme mais à la capacité qu’à la nature à stocker et recycler nos déchets présents dans l’air, le sol, l’eau, les océans. Jusqu’à  quelle limite la nature sera-t’elle capable de stocker le CO² émis par nos activités ?
« L’équilibre est aujourd’hui une question de sagesse et de volonté plus que d’intelligence. Et nous sommes en mesure de démontrer techniquement qu’il existe d’autres alternatives au progrès que la destruction.»
Parmi  ces solutions,  la ré-introduction de la biodiversité apparaît comme un enjeu majeur, autant que l’énergie.

Déroulement de la formation
Faisant intervenir quatre experts de la végétalisation et de l’architecture urbaine, la formation abordera, dans un 1er temps avec Marc Barra (NatureParif), ce qui doit être préservé, voir restauré avant de démarrer un projet de végétalisation.
Puis, ce sera Christian Weiler (Architecte Ingénieur) qui traitera des aspects techniques liés au bioclimatisme, aux apports thermiques et aux différentes structures porteuses du végétal. Ce sont en effet ces structures qui vont donner une nouvelle identité au bâtiment en offrant des possibilités d’espaces supplémentaires et/ou d’amélioration esthétique.
Enfin, il sera question, avec Gary Grant – expert international venu de Londres – du choix des végétaux et de leur combinaison selon les technologies choisies et les aspects climatiques.
En conclusion, Nathalie Baumann – experte et universitaire Suisse – et Philippe Peiger – agro-écologue à Paris – auront à coeur de faire connaître une nouvelle façon de concevoir les toitures végétalisées, combinant les deux technologies « énergie et biodiversité ».

Deux sessions sont organisées, du 6 au 9 juin et du 10 au 13 juillet à Bidart, dans les Pyrénées-Atlantiques. Un workshop aura ensuite lieu en novembre.

Renseignements: init@init-environnement.com

Laisser un commentaire